LE TIGRE

Description

  • QUI ILS SONT

Le Tigre est un magazine généraliste indépendant et sans publicité, distribué en kiosques et en librairies. Le Tigre est dirigé par deux auteurs, Lætitia Bianchi et Raphaël Meltz. Des journalistes, photographes, dessinateurs, écrivains et universitaires participent au Tigre. Dans la lignée des grandes aventures de presse magazine des trente dernières années (Actuel, l’Autre Journal), Le Tigre propose un regard singulier, à contre-courant de l’uniformisation ambiante. Le Tigre se distingue par son éclectisme : dans Le Tigre, on peut lire de longs reportages d’écrivains, des articles géopolitiques, des pamphlets, des dessins de presse, des critiques de la consommation… le tout émaillé de photos, de jeux typographiques, de citations littéraires, de fausses pubs, d’un roman-photo, d’un feuilleton en bande dessinée, d’une énigme, d’un almanach regorgeant de savoirs utiles et futiles, et d’une bonne dose d’ironie…

Le Tigre se veut doublement curieux : étonnant, et ouvert au monde. Le Tigre revendique sa singularité. Le Tigre aime le téléscopage, le décalage, l’ailleurs, l’ironie. Le Tigre cherche, dans le temps et dans l’espace, une mise en perspective de la marche du monde. Le Tigre défend un journalisme constructif, une presse indépendante inventive et non défaitiste.

  • OBJECTIFS

Le Tigre dresse des passerelles entre des secteurs d’ordinaire très éloignés. Le Tigre revendique d’être inattendu, inclassable, à la fois léger et sérieux, inventif et rigoureux, parfois sauvage… mais toujours curieux dans les deux sens du terme.

  • STRATEGIES

Le Tigre est un magazine à la personnalité très marquée, et c’est pourquoi Le Tigre a pris le parti de ne pas faire ce que d’autres font déjà très bien : — Le Tigre ne fait pas de recension de l’actualité culturelle (livres, films, disques, etc). En revanche, Le Tigre fourmille de créations d’auteurs contemporains (pages graphiques et dessins, photographies sans contrainte d’actualité, etc.) — Le Tigre est un journal critique, mordant à l’occasion, mais qui préfère l’ironie à la diatribe, n’est jamais défaitiste, et ne se revendique délibérément d’aucune mouvance politique. Le Tigre a l’ambition de faire réfléchir et non de dire ce qu’il faut penser.

Localisation

Publications

  • Site Web : www.le-tigre.net
  • Publications écrites périodiques
  • Publications écrites ponctuelles Le Tigre publie un certain nombre de livres écrits le plus souvent par des membres de la rédaction.
  • Programmes de radio
  • Programmes de télévision/vidéo
  • Autres Le Tigre organise de nombreuses rencontres avec ses lecteurs, notamment pour fêter les numéros sortis. Ces rencontres ont lieu au café La Timbale à Paris et sont libres d'entrée.

Diffusion

Diffusion en kiosques

Le Tigre est diffusé par les NMPP, coopérative d’éditeurs appartenant pour 49% au groupe Hachette. La loi Bichet de 1947 permet à tous les éditeurs d’être diffusé en kiosques, mais les contraintes économiques sont lourdes, notamment à cause des invendus. La marge des NMPP est variable ; elle tourne autour de 55% pour un taux d’invendus de 75%. Mais, s’il y a plus de 85% d’invendus, c’est l’éditeur qui doit de l’argent aux NMPP. (Sur l’histoire des NMPP, cf. cette page).

Diffusion en librairies

Le Tigre bénéficie d’une diffusion en librairies via Le Comptoir des indépendants [après avoir été diffusé en 2007 par Flammarion via les éditions Viviane Hamy]. La marge du diffuseur tourne autour de 55%.

Statut légal

Le Tigre est une publication indépendante, n’appartenant à aucun groupe de presse.L’indépendance éditoriale est garantie par l’absence de publicité dans ses pages.

S.A.R.L. LE TIGRE

Le journal est publié par une S.A.R.L. de presse au capital de 38.500 euros, constituée de 36 actionnaires individuels, représentant chacun entre 1 et 4% des parts, et d’une CIGALE (structure d’investissement solidaire), représentant 2,5% des parts. 51% des parts de la société appartient aux fondateurs du Tigre, Lætitia Bianchi et Raphaël Meltz, sous forme d’apport en industrie, et à ce titre non cessibles. Cf. La liste des actionnaires.

Donateurs/Bailleurs de fonds

Le Tigre n’a comme recettes que ses ventes et abonnements. Le Tigre accepte les subventions publiques. En 2007 et 2008, Le Tigre a obtenu une subvention de la Région Île-de-France et du Centre National du Livre dans le cadre de l’aide aux revues.

Organisation interne

Le Tigre est dirigé par ses deux créateurs: Raphaël Meltz et Laetitia Bianchi.

Le Tigre rassemble également de nombreux contributeurs, que l’on peut classer ainsi :

— L’équipe à proprement parler, qui rassemble une quinzaine de chroniqueurs revenant d’un numéro sur l’autre du journal, qu’il s’agisse de rubriques de texte (les brèves d’Eric Chevillard, les grandes dates de l’histoire de Monsieur Vandermeulen, la chronique judiciaire de Juliette Volcler, la chronique sur l’Aaamour de Cécile Mille, les critiques du marketing de Josée Oeil-de-Boeuf, le coup de téléphone d’Arenaud Poun…) ou d’images (les fausses publicités de l’Hippopotable, la bande-dessinée de Killoffer, etc.)

— Les contributeurs réguliers, à qui Le Tigre fait appel pour un reportage, une chronique géopolitique ou un reportage photographique.

— Les contributeurs occasionnels, appelés pour répondre à un sujet précis. Ainsi les ethnologues des sujets «Murs peints du monde», ou les auteurs des dossiers. Depuis l’hebdomadaire, ce sont plus de cent collaborateurs qui ont permis au Tigre de construire sa singularité dans son traitement de l’actualité.

Voici une liste non exhaustive de ces tigrées et tigrés :

— ECRIVAINS & JOURNALISTES & REPORTERS & CHRONIQUEURS TEXTE : l’association Pénombre, Laetitia Bianchi, Eric Chevillard, Aurélie Delafon, Camille Dorgelès, Gregor Doblebacq, Sandor Krasna, Raphaël Meltz, Pierre Senges, Pacôme Thiellement, Benoît Virot… Hélène Briscoe, Jean-Benoît Dujol, Benoît Lenoble, Mademoiselle, Paul Martin, Cécile Mille, Antoine Moreau, Hélène Morice, Aaron Pessefond, Arenaud Poun, Monsieur Vandermeulen, Juliette Volcler, Jules Yves…

— DESSINATEURS : Sergio Aquindo, Isabelle Boinot, Nicolas de Crécy, Cindy Cookie, Guillaume Dégé, Euxin, Albert Foolmoon, Killoffer, Martin Lebrun, Morvandiau, Jérôme Puigros-Puigener, Rocco, Vincent Sorel, … — PHOTOGRAPHES : Frédérique Barré, Joan Bardeletti, Martin Barzilaï, Frédéric Boivin, Sarah Bouillaud, Anémone de Blicquy, Céline Canard, le collectif Obturateur Central, le collectif Tendance Floue, le collectif B.I.P. (Bureau d’Investigation Photographique), Stéphane Degros, Bruno Elisabeth, Damien Fellous, Aurélia Frey, Christophe Gowans, Julien Guezennec, Tanguy Guilson, Nicolas Havette, Fabrice Kada, Yohanne Lamoulère, Vincent Leroux, Daniel Maunoury, Myriam Ménichelli, Philémon, Martial Rossignol, Yves Rousselet, Stéphanie Tétu, Aurore Valade, Loïc Vizzini, Pierre-Emmanuel Weck, Stephan Zaubitzer…

— GRAPHISTES & TYPOGRAPHES : Aude Benhaïm, Matthieu Cortat, P.Lecalliband, L’Hippopotable, Thibaud Meltz, Capucine Merkenbrack, Plonk & Replonk, Emmanuel Polanco, David Poullard, Cécile de Saint-Vincent…

— ECONOMIE, SOCIOLOGIE, ETHNOLOGIE : Antonia Garcia Castro, Pierre Centlivres, Micheline Centlivres-Demont, Francesca Cozzolino, Anne Doquet, Marisa Liébaut, Wenling Liu, Alain Miossec, Mireille Nicolas, Florent Schepens…

— GEOPOLITIQUE : David Beausoleil, Jean-Arnault Dérens, Nicolas Garrigue, Georges Mutin, Grégoire Onassis, Michel Sivignon…

Deux postes salariés, chacun à mi-temps, existent au sein de la société : un poste de secrétaire de rédaction, et un poste de responsable de la diffusion et de la promotion. Les responsables du journal ne sont pas rémunérés, pas plus que les auteurs. Dans le cas où le journal gagnerait de l’argent, un système de rémunération de la pige en fonction des résultats serait mis en place.

Contacts

  • Adresse :Adresse du siège social :

Le Tigre, 25 rue Saint-Vincent de Paul 75010 Paris Adresse des bureaux : 9 cité Pilleux 75018

  • Email :tigre@le-tigre.net
  • Téléphone :01 48 33 55 20
  • Fax:

Histoire

Liens avec d'autres médias alternatifs

Raphaël Meltz et Laetitia Bianchi sont également les créateurs d'une revue alternative littéraire appelée R de réel. Cette dernière était organisée sous forme d'un alphabet: un numéro correspondait à une lettre. C'est notammen à la suite de cette expérience qu'ils décident de créer Le Tigre.

Bibliographie/Webgraphie

L'ensemble des informations a été trouvé sur le site Internet de la revue: www.le-tigre.net.

Tout spécialement ces deux articles, très complets nous présentant la revue:

http://www.le-tigre.net/La-charte-du-Tigre.html

http://www.le-tigre.net/Qu-est-ce-que-Le-Tigre.html

fr/map/europe/france/tigre.txt · Last modified: 2011/07/09 20:47 (external edit)