Zalea TV

“Qu'est-ce que Zalea Tv ?! C’est une télévision libre ! Résumé fidèle mais peut-être un chouia trop synthétique. Libre de quoi d’abord ? En premier lieu, libre au regard de sa totale indépendance vis à vis de quelque groupe associatif, politique, industriel, financier, philosophique ou religieux que ce soit, et son absence totale de connivence et d’accointance avec quelque détenteur de pouvoir que ce soit. Libre parce que celles et ceux qui font Zalea TV ne dépendent que d’eux-mêmes et de personne d’autre (pas de patrons, actionnaires, autorités de tutelle, chefs, directeurs, etc,…). Libre parce que quiconque peut s’exprimer à cœur ouvert en direct sur son antenne et y dire, faire et montrer absolument tout ce qu’il veut, sans contrôle préalable (tant que c’est compatible avec les Droits Humains fondamentaux), ce qui paraît incongru à la télé mais qui est pourtant la définition même de la LIBERTÉ D’EXPRESSION. Libre grâce à tous les volontaires et bénévoles qui participent librement, et sans contrepartie autre que le plaisir qu’ils y prennent, à l’animation de cette chaîne associative. Libre parce que sa démarche s’inscrit hors du monde marchand et commercial. Hors-la-loi de l’offre et de la demande. Sans considération pour l’indice Nikkei, le CAC 40 ou les courbes médiamétriques puisque les programmes qui sont diffusés s’échangent, se regardent, se discutent, se critiquent, se confrontent mais en aucun cas ne se vendent, ni ne s’achètent. Libre d’être non-alignée, irrévérencieuse et subversive, parce qu’on ne voit pas pourquoi il n’y aurait que la télé qui n’aurait pas le droit de l’être. Libre de s’interdire d’interdire la querelle, la subjectivité, l’invention, la polémique, l’injure, l’innovation, le débat, la mauvaise foi, l’imagination, la dispute, la controverse, la rêverie et tutti quanti… Libre d’attaquer le loft de Loft Story pour libérer les poules et les otages, d’accepter de diffuser sur Canal Sat ou en pirate, de postuler à la Télévision Numérique Terrestre nationale, d’éteindre les télés dans les rayons de la FNAC ou de Carrefour, de perturber le siège du Parti Socialiste ou de l’UMP, d’arrêter de faire de la télé… Libre de constater que le monde de la télé se divise en deux secteurs : celui qui bidonne et puis l’autre… qui se bidonne” (extrait du site Internet)

fr/map/europe/france/zalea_tv.txt · Last modified: 2011/07/09 20:47 (external edit)